La Rasnag - Ses membres - Le mot du mois - Interventions des non inscrits - Secrétariat 

Vous êtes ici : Accueil > Interventions des non inscrits

Intervention en explication de vote sur la motion tendant à opposer la question préalable sur le projet de loi de finances pour 2017
Séance du mercredi 30 novembre 2016

M. Philippe Adnot. Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, je n’entretiendrai pas de suspense inutile. (Ah ! sur les travées du groupe Les Républicains.)

M. Éric Doligé. Il n’y a aucun suspense ! Nous connaissons la réponse !

M. Philippe Adnot. Je ne voterai pas la question préalable. (Exclamations sur les travées du groupe Les Républicains.)

M. Bruno Sido. Allons bon !

M. Philippe Adnot. Comme vous, mes chers collègues, je désapprouve ce projet de budget. Comme vous, je le trouve insincère. Je pourrais reprendre à mon compte la totalité de l’analyse critique que vous avez faite, mais je n’en tire pas les mêmes conséquences. (Oh ! sur les travées du groupe Les Républicains.)

M. Philippe Adnot. Je ne voterai pas la question préalable pour une raison de principe.

Ne pas examiner le projet de loi de finances, c’est nier le travail d’analyse que les commissions, les rapporteurs, les administrateurs ont accompli ; c’est renoncer à proposer des amendements ; c’est renoncer à porter la parole de nos concitoyens, qui sont venus nous voir et attendent que nous reprenions les différentes demandes qu’ils ont faites.

M. Bruno Sido. Nous les reprenons !

M. Philippe Adnot. Je ne suis pas dupe sur notre capacité réelle à faire évoluer les choses, mais nous pourrions au moins prendre date. Si l’on n’approuve pas un projet de budget, on vote contre, mais pas avant de l’avoir examiné !

En conséquence, comme je l’ai d’entrée indiqué, fidèle à la façon dont j’ai toujours procédé, quel que soit le gouvernement, je ne voterai pas cette question préalable. (Applaudissements sur les travées du RDSE. – M. Joël Labbé applaudit également.)


Haut de page