La Rasnag - Ses membres - Le mot du mois - Interventions des non inscrits - Secrétariat 

Vous êtes ici : Accueil > Interventions des non inscrits

Intervention dans le débat sur les conclusions du rapport sur les femmes et les mineur-e-s victimes de la traite des êtres humains
Séance du mercredi 4 mai 2016
 

M. Jean Louis Masson. Monsieur le président, madame le ministre, chers collègues, le problème de la traite des êtres humains est très important. Il se pose dans un certain nombre de pays, tels que l’Arabie Saoudite, où l’on constate d’énormes difficultés à cet égard, mais, s’agissant de la France, je pense qu’il existe tout de même des sujets infiniment plus importants ! Nous consacrons une après-midi à discuter de cette question ; l’affluence en séance – nous sommes une petite vingtaine – témoigne bien de son acuité… (Marques de stupeur et protestations indignées sur les travées du groupe socialiste et républicain, du groupe CRC, du groupe écologiste et du RDSE.)

Il me semble que l’existence de 3 millions de chômeurs dans notre pays ou la perpétration d’attentats par des terroristes musulmans sont des sujets plus fondamentaux et mériteraient peut-être davantage d’attention. (Exclamations sur la plupart des travées.)

M. Roland Courteau. C’est scandaleux !

Mme Brigitte Gonthier-Maurin. C’est n’importe quoi !

M. Jean Louis Masson. Vous avez, mesdames, tout à fait le droit d’être contentes de vous, mais permettez que je m’exprime ! (Protestations.)

Mme Corinne Bouchoux. Quel machisme !

M. Roland Courteau. N’importe quoi !

Mme Chantal Jouanno, présidente de la délégation. Il y a aussi des hommes dans cet hémicycle, pas seulement des femmes !

M. Jean Louis Masson. Mesdames qui vociférez, permettez-moi de vous rappeler qu’avant que vous fussiez sénatrices, des gens se sont battus utilement en faveur d’une véritable égalité des droits entre hommes et femmes, notamment en matière politique ou salariale. (Les sénateurs du groupe socialiste et républicain, du groupe CRC et du groupe écologiste, ainsi que Mme Françoise Laborde et M. Alain Bertrand, se lèvent et quittent l’hémicycle.)

Parlez, sur le terrain, à nos concitoyens : je ne crois pas que la traite des êtres humains en France soit à leurs yeux le problème fondamental.

La délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes a établi un rapport sur ce thème, mais je souhaiterais qu’elle se concentre sur des sujets plus intéressants…

Mme Chantal Jouanno, présidente de la délégation. Certainement pas les sujets qui vous intéressent !

M. Jean Louis Masson. … et plus importants pour la collectivité, tels que l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes ou le temps partiel imposé, à l’origine d’immenses difficultés pour les femmes.

Mme Joëlle Garriaud-Maylam. Mais nous le faisons !

M. Jean Louis Masson. Ce serait infiniment plus utile !

J’en ai terminé : les quelques personnes ayant quitté l’hémicycle peuvent revenir…

Mme Chantal Jouanno, présidente de la délégation. Et M. Masson se prétend féministe !


Haut de page