La Rasnag - Ses membres - Le Mot du mois - Interventions des non inscrits - Secrétariat 

Vous êtes ici : Accueil > Le Mot du mois

Le Mot du mois

Avril 2000 : Hubert DURAND-CHASTEL et les Français résidant à l'étranger. 

Le Sénat n'est pas seulement la Chambre représentative des collectivités locales, c'est aussi le Parlement des 1.800.000 Français résidant à l'étranger (soit tous les pays du monde en dehors de l'Hexagone et des DOM-TOM). La Haute Assemblée compte douze sénateurs pour les Français établis hors de France, l'Assemblée Nationale ne disposant pas de représentation similaire (c'est dire l'importance du Sénat à cet égard). Les Français expatriés ont acquis progressivement des droits fondamentaux depuis que leur représentation a été inscrite dans la Constitution de 1958 (protection sociale, droit de vote, enseignement français à l'étranger, action audiovisuelle extérieure etc.). Le rôle des sénateurs est de tenter d'adapter nos lois, qui sont territoriales, à la situation spécifique des Français à l'étranger, afin qu'ils soient véritablement des Français à part entière. 

Ayant effectué toute ma carrière professionnelle hors de France (Asie du sud-est, puis Mexique), je connais particulièrement les problèmes de mes compatriotes de l'étranger et suis souvent saisi de leurs difficultés. J'estime que la mobilité internationale est une réponse pertinente à la globalisation de l'économie, et nos résidents à l'étranger favorisent l'ouverture de nouveaux marchés à l'international, et par conséquent participent à la croissance et à l'emploi en France. Ils sont des citoyens indispensables à la prospérité de notre pays. C'est la raison pour laquelle ils élisent au suffrage universel direct 150 représentants dans les 48 circonscriptions consulaires, qui forment le Conseil supérieur des Français de l'étranger siégeant en assemblée consultative auprès du ministère des affaires étrangères. 

Le 18 juin prochain seront renouvelés la moitié de ces conseillers, ceux d'Asie-Levant et ceux d'Europe, soit 73 représentants pour un mandat de six ans, ainsi que 7 conseillers de deux circonscriptions d'Afrique (Alger et Brazzaville). Cette élection est l'occasion de faire entendre la voix de la France de l'extérieur et de rappeler à tous, la participation de nos expatriés à la vie nationale. J'œuvre personnellement pour que le rôle des Français de l'étranger soit mieux reconnu, et qu'ils soient notamment représentés dans les institutions européennes. 


Hubert DURAND-CHASTEL, Sénateur des Français établis hors de France 


Haut de page